• EWK Le bon modèle pour vos besoins
  • Tel. 04 72 00 89 11
  • NOUS CONTACTER
    Tel. 04 72 00 89 11
    Tours de refroidissement
    Depuis 1962
  • ADRESSE
    3 Porte du Grand Lyon,
    01700 Neyron

EWK - FAQ

  • Questions courantes
  • Principe de fonctionnement
  • Les nids d’abeilles à l’aspiration d’air doivent-ils être certifiés ?
    Bien que visuellement très proches des dévésiculeurs, les panneaux alvéolés situés à l’aspiration d’air n’ont pas vocation d’empêcher les gouttes d’eau d’être entraînées par la ventilation. De ce fait, ils ne sont pas concernés par l’attestation d’efficacité d’entraînement vésiculaire. Ces persiennes (ou déflecteurs) ont pour fonction d’occulter l’ensoleillement direct de l’eau dans le bassin, limitant ainsi la prolifération d’algues, sans freiner le passage de l’air. Elles participent directement au bon état sanitaire de la tour aéroréfrigérante.
  • Quelle est la différence entre les dévésiculeurs et les séparateurs de gouttes ?
    Aucune ! Quel que soit le terme employé : dévésiculeur, séparateur de gouttes, pare gouttelette… Il s’agit bien de la dernière barrière de sécurité à la sortie d’air de la tour de refroidissement ayant pour fonction d’empêcher le passage de gouttes d’eau à l’atmosphère entraînées par la ventilation. Cet ensemble de dévésiculeurs est indispensable à la sûreté d’emploi de la tour aéroréfrigérante et constitue un point de conformité selon la réglementation française rubrique 2921. Les textes réglementaires précisent que les tours doivent être équipées « d’un dispositif de limitation des entraînements vésiculaires en bon état de fonctionnement constituant un passage obligatoire du flux d’air potentiellement chargé de vésicules d’eau, immédiatement avant rejet. » EWK a testé l’efficacité de séparateurs de gouttes utilisés et en atteste la conformité réglementaire en remettant un certificat reconnu valide lors des contrôles. Pour les besoins de rénovation de la tour, EWK peut fournir ces dévésiculeurs certifiés conformes en remplacement dans tous types et toutes marques de tours aéroréfrigérantes. De plus, une attestation de compatibilité est également fournie par EWK certifiant l’adaptabilité des séparateurs de gouttes fournis avec votre tour aéroréfrigérante.
  • Quelle est la différence entre le packing et le corps d’échange ?
    Aucune ! L’efficacité du transfert thermique est assurée par un corps d’échange maximisant le contact entre l’eau pulvérisée et l’air ventilé dans la tour de refroidissement. Plusieurs termes sont utilisés pour désigner cette partie essentielle de l’équipement :packing, corps d’échange, garnissage, nid d’abeille… Le bon état de ce corps d’échange est vital à la fois pour assurer les performances nominales de l’aéroréfrigérant et pour en conserver la salubrité. Pour les besoins de rénovation de la tour, EWK peut fournir ces corps d’échange de remplacement pour tous types et toutes marques de tours aéroréfrigérantes.
  • Pourquoi le refroidisseur adiabatique EWK-A n’est pas soumis à la réglementation rubrique 2921 ?
    La réglementation rubrique 2921 définit techniquement quelle technologie est soumise. Il s’agit d’équipements mettant en œuvre une dispersion d’eau dans un flux d’air pour assurer une fonction de refroidissement évaporatif. Cela signifie que l’eau est pulvérisée à travers l’air ventilé, afin de refroidir le circuit par évaporation d’une partie du débit d’eau en circulation. L’aéroréfrigérant adiabatique EWK-A effectue un refroidissement « sensible » c’est-à-dire que l’air soufflé refroidit par convection, et non par évaporation, les batteries à ailettes dans lesquelles circule le réseau d’eau à l’intérieur de ses tubes. De plus cet air est pré-refroidi pour plus d’efficacité par humidification adiabatique à travers un média spécifique. Ce média est imprégné d’eau par un système d’arrosage se trouvant en dehors du flux d’air. Aucune goutte d’eau n’est donc émise au travers de l’air en circulation, donc aucun entraînement vésiculaire n’est produit.
  • Quelle est la différence entre une tour ouverte et une tour fermée ?
    La tour aéroréfrigérante pulvérise un circuit d’eau à travers un flux d’air ventilé. Selon que cette eau pulvérisée soit directement le réseau de refroidissement client ou un circuit primaire refroidissant à travers un échangeur le circuit client, la tour est respectivement dite ouverte ou fermée. EWK propose les deux technologies existantes de séparation des circuits : échangeur tubulaire ou à plaques et joints. Pour être reconnue fermée au sens réglementaire, l’échangeur doit être interne à la tour (tubulaire) ou immédiatement accolé à la tour (plaques et joints). La tour ouverte refroidissant sans intermédiaire est de fait le système le plus efficace et le plus compact. La tour fermée devra être plus imposante pour assurer des performances identiques à travers l’échangeur de séparation.
  • Comment fonctionne une tour de refroidissement ?
    Le cœur du transfert d’énergie dans la tour de refroidissement réside dans l’évaporation d’une infime proportion du débit d’eau pulvérisée dans la tour (environ 1% du débit). Ce passage de l’état liquide à gazeux capte suffisamment d’énergie au reste de l’eau en circulation pour effectuer le refroidissement recherché. Ce phénomène explique plusieurs caractéristiques essentielles de la tour de refroidissement : sa capacité de refroidir l’eau à une température plus froide que celle de l’air, la faiblesse de sa consommation au regard de l’énergie évacuée, son empreinte au sol minime, la simplicité de son fonctionnement. Cette caractéristique fondamentale fait que toute autre technologie soit plus imposante, plus énergivore, plus complexe et plus chère.